Dans la nuit de mercredi à jeudi, Donald Trump a, de manière inattendue, remporté la présidence des Etats-Unis. La crainte d'une réaction de panique s'est rapidement avérée injustifiée. Les bourses européennes n'ont plus baissé de plus d'un pourcent autour de midi et la tendance s'est même inversée depuis. La réaction la plus importante a été observée sur les marchés obligataires, où le taux d'intérêt américain a augmenté de 20 points de base. "Dans son discours qui a suivi sa victoire, Trump est apparu déjà beaucoup plus modéré que pendant la campagne", ce qui explique le calme relatif, selon l'économiste en chef de Belfius Geert Gielens.
...