La FGTB wallonne formule trois griefs principaux à l'égard du texte: la marge salariale d'1,1% est jugée "insuffisante", le fait que la question de la répartition de l'enveloppe bien-être ait été liée aux négociations sur l'AIP et l'augmentation du salaire minium d'1,1% (10 centimes de l'heure), perçue elle aussi comme trop faible.

Dans les prochains jours déjà, de nombreuses instances de la FGTB wallonne (secteurs, régionales...) consulteront leur base afin de se prononcer sur le texte. Il est très probable qu'au terme de ces consultations, la tendance exprimée au Bureau de ce (jeudi) matin se confirme et qu'une majorité se dégage à la FGTB wallonne pour rejeter le projet d'AIP", avertit la FGTB wallonne.