Les contrôleurs (qui sont passés de 11 à 20) ne savent pas comment expliquer ce trou de cinq millions d'euros, lit-on mercredi dans les journaux du groupe Sudpresse.

Ils assurent cependant que ce n'est pas la seule faute des mauvais payeurs, rappelant que la télé-redevance est une taxe déclarative. Ces fonctionnaires peuvent imposer de payer le double de la redevance s'ils estiment qu'ils ont affaire à de véritables fraudeurs.

Les contrôleurs (qui sont passés de 11 à 20) ne savent pas comment expliquer ce trou de cinq millions d'euros, lit-on mercredi dans les journaux du groupe Sudpresse. Ils assurent cependant que ce n'est pas la seule faute des mauvais payeurs, rappelant que la télé-redevance est une taxe déclarative. Ces fonctionnaires peuvent imposer de payer le double de la redevance s'ils estiment qu'ils ont affaire à de véritables fraudeurs.