Les conducteurs "rejettent massivement les dernières mesures de productivité dans le cadre du dossier revalorisation", précise le syndicat. "Lors de la réunion de conciliation du 15 juin, la direction a déclaré estimer que notre préavis du 9 juin était prématuré car les négociations n'étaient pas encore terminées, et que des avancées devaient encore intervenir", explique le SACT, qui avait retiré le préavis.

"En l'absence de solution apportant satisfaction aux conducteurs, nous avons informé notre hiérarchie ce 27 juin, par courrier recommandé, que la procédure de la sonnette d'alarme est désormais terminée." Le porte-parole du syndicat n'a pas pu être joint pour davantage d'explications.

Les conducteurs "rejettent massivement les dernières mesures de productivité dans le cadre du dossier revalorisation", précise le syndicat. "Lors de la réunion de conciliation du 15 juin, la direction a déclaré estimer que notre préavis du 9 juin était prématuré car les négociations n'étaient pas encore terminées, et que des avancées devaient encore intervenir", explique le SACT, qui avait retiré le préavis. "En l'absence de solution apportant satisfaction aux conducteurs, nous avons informé notre hiérarchie ce 27 juin, par courrier recommandé, que la procédure de la sonnette d'alarme est désormais terminée." Le porte-parole du syndicat n'a pas pu être joint pour davantage d'explications.