Magnette appelle les syndicats à poursuivre les négociations dans le journal métro. "Le préavis arrive trop tôt. La grève c'est un constat d'échec des négociations. On ne brandit pas cette menace lorsque les négociations sont toujours en cours, mais le dialogue reste ouvert"

Selon le ministre, les syndicats feraient mieux "d'enlever leurs oeillères, car retourner à une structure unique comme en 2004 n'est pas possible légalement suite à un arrêt de la Cour européenne de Justice du Luxembourg". Le ministre souhaite créer une structure bicéphale avec la SNCb d'un côté et Infrabel de l'autre, mais sans scission de personnel et en conservant le statut spécial des cheminots précise encore Paul Magnette dans les colonnes du Métro.

LeVif.be

Magnette appelle les syndicats à poursuivre les négociations dans le journal métro. "Le préavis arrive trop tôt. La grève c'est un constat d'échec des négociations. On ne brandit pas cette menace lorsque les négociations sont toujours en cours, mais le dialogue reste ouvert" Selon le ministre, les syndicats feraient mieux "d'enlever leurs oeillères, car retourner à une structure unique comme en 2004 n'est pas possible légalement suite à un arrêt de la Cour européenne de Justice du Luxembourg". Le ministre souhaite créer une structure bicéphale avec la SNCb d'un côté et Infrabel de l'autre, mais sans scission de personnel et en conservant le statut spécial des cheminots précise encore Paul Magnette dans les colonnes du Métro.LeVif.be