Six répondants sur dix considèrent le marché comme "positif". Et une même proportion de répondants souhaite "se profiler davantage à l'international".

"C'est un bon signal, après la période économique difficile que nous avons vécue ces dernières années (...). Il y a à peine un an, seuls 35 % des grossistes voyaient le marché d'un oeil positif", commente Bart Vanbaelen, Manager Marketing Information chez Graydon Belgium SA.

Cette tendance positive vécue dans le secteur du commerce de gros devrait se traduire par une hausse d'emplois.

En effet, 30 % des répondants déclarent avoir l'intention "d'investir dans un accroissement de leur effectif". Près de sept entreprises belges sur dix du secteur ont modifié leur politique marketing et commerciale. Pour 40 % d'entre elles, cela a entraîné une augmentation du budget dédié au marketing. "Ce sont surtout le marketing en ligne, l'e-mail marketing et l'organisation des événements qui semblent les plus prisés", selon l'enquête de Graydon.

Six répondants sur dix considèrent le marché comme "positif". Et une même proportion de répondants souhaite "se profiler davantage à l'international". "C'est un bon signal, après la période économique difficile que nous avons vécue ces dernières années (...). Il y a à peine un an, seuls 35 % des grossistes voyaient le marché d'un oeil positif", commente Bart Vanbaelen, Manager Marketing Information chez Graydon Belgium SA. Cette tendance positive vécue dans le secteur du commerce de gros devrait se traduire par une hausse d'emplois. En effet, 30 % des répondants déclarent avoir l'intention "d'investir dans un accroissement de leur effectif". Près de sept entreprises belges sur dix du secteur ont modifié leur politique marketing et commerciale. Pour 40 % d'entre elles, cela a entraîné une augmentation du budget dédié au marketing. "Ce sont surtout le marketing en ligne, l'e-mail marketing et l'organisation des événements qui semblent les plus prisés", selon l'enquête de Graydon.