Le texte sur la réforme des aides à la promotion de l'emploi (APE), débattu depuis de nombreux mois, devait y être soumis au vote des parlementaires.

L'opposition PS-Ecolo craint que ce ne soit que partie remise et que le projet de décret, porté par le ministre wallon de l'Emploi, Pierre-Yves Jeholet, revienne par la fenêtre, lors de la prochaine plénière et soit voté grâce à l'abstention des 2 députés ayant récemment rejoint les listes Destexhe.

La coalition MR-cdH, qui a perdu sa majorité à la suite du ralliement de la députée libérale Patricia Potigny au nouveau parti fondé par Alain Destexhe, assure quant à elle qu'elle "préfère négocier avec le PS et Ecolo" plutôt qu'avec un parti "qui n'existe pas en Wallonie", a affirmé André Antoine (cdH).

"Nous ne voulons pas que la majorité relative qui existe aujourd'hui vive sous le yo-yo d'Alain Destexhe et de ses créatures. Nous ne chanterons pas comme ils sifflent", a-t-il ajouté en estimant, "à titre privé", qu'il ne serait "pas opportun que la réforme des APE soit votée sous cette législature".