Lors du mois de septembre 2013, 2.833 emplois ont été menacés à la suite de ces faillites. Cette statistique ne constitue cependant pas un record: le mois de novembre 2001, marqué par la faillite de la compagnie aérienne Sabena, s'était avéré encore plus critique. "En novembre 2001, 8.945 emplois avaient été menacés, dont 7.845 à la Sabena", rappelle Eric Van den Broele de Graydon.

Mais l'année 2013 se dirige vers d'autres records. Depuis le mois de janvier, 8.904 entreprises ont fait faillite (+12% par rapport à la même période l'année dernière) et 19.934 emplois ont été menacés (+6%). Au mois d'août, le nombre de faillites avait pourtant diminué pour la première fois cette année. Il ne s'agissait cependant que d'une "pause", selon Eric Van den Broele.

Le nombre de faillites depuis le mois de janvier a augmenté dans les trois régions du pays. La progression la plus importante concerne la Région de Bruxelles-Capitale (+29%, 2.011 faillites), suivie par la Wallonie avec une hausse de plus de 10% (2.431 faillites) et la Flandre (+6%, 4.417 faillites).

Les secteurs les plus durement touchés sont ceux de la construction (1.526 faillites après neuf mois, +19%), des garagistes et des secteurs apparentés (+18,5%) ainsi que des services aux entreprises (+17,5%), ajoute encore Graydon. L'augmentation des faillites dans le secteur de l'Horeca reste par contre limitée à 6%.

La faillite de la chaîne de supermarchés de produits surgelés O'Cool à la fin du mois d'août reste le pire dossier de l'année jusqu'à présent, avec 260 emplois menacés.

Lors du mois de septembre 2013, 2.833 emplois ont été menacés à la suite de ces faillites. Cette statistique ne constitue cependant pas un record: le mois de novembre 2001, marqué par la faillite de la compagnie aérienne Sabena, s'était avéré encore plus critique. "En novembre 2001, 8.945 emplois avaient été menacés, dont 7.845 à la Sabena", rappelle Eric Van den Broele de Graydon. Mais l'année 2013 se dirige vers d'autres records. Depuis le mois de janvier, 8.904 entreprises ont fait faillite (+12% par rapport à la même période l'année dernière) et 19.934 emplois ont été menacés (+6%). Au mois d'août, le nombre de faillites avait pourtant diminué pour la première fois cette année. Il ne s'agissait cependant que d'une "pause", selon Eric Van den Broele. Le nombre de faillites depuis le mois de janvier a augmenté dans les trois régions du pays. La progression la plus importante concerne la Région de Bruxelles-Capitale (+29%, 2.011 faillites), suivie par la Wallonie avec une hausse de plus de 10% (2.431 faillites) et la Flandre (+6%, 4.417 faillites). Les secteurs les plus durement touchés sont ceux de la construction (1.526 faillites après neuf mois, +19%), des garagistes et des secteurs apparentés (+18,5%) ainsi que des services aux entreprises (+17,5%), ajoute encore Graydon. L'augmentation des faillites dans le secteur de l'Horeca reste par contre limitée à 6%. La faillite de la chaîne de supermarchés de produits surgelés O'Cool à la fin du mois d'août reste le pire dossier de l'année jusqu'à présent, avec 260 emplois menacés.