Joke Schauvliege envisage même l'enregistrement obligatoire des poêles en cas de vente d'immeuble, voire leur inclusion dans le Woningpas, le passeport électronique de chaque habitation. Considéré comme écologique, le bois l'est beaucoup moins lorsqu'il brûle, à tel point que lors de la récente offensive hiverna...

Joke Schauvliege envisage même l'enregistrement obligatoire des poêles en cas de vente d'immeuble, voire leur inclusion dans le Woningpas, le passeport électronique de chaque habitation. Considéré comme écologique, le bois l'est beaucoup moins lorsqu'il brûle, à tel point que lors de la récente offensive hivernale, la Vlaamse Milieumaatschappij a demandé de ne pas en brûler durant quelques jours. Ses fumées contiennent en effet des particules fines qui, inhalées, viennent se loger dans nos alvéoles pulmonaires. Elles véhiculent également des dioxines, des hydrocarbures aromatiques et autres joyeusetés. D'où l'idée d'un recensement des poêles avancée par la ministre dans le cadre de Batibouw, assorti de l'octroi d'une prime en cas de remplacement d'un ancien poêle par un nouveau. Selon les calculs d'Agoria, un poêle vieux de 10 ans émet 12 fois plus de particules fines qu'un foyer moderne et son rendement énergétique est nettement moindre. C'est sans doute exact mais des bois traités ou peints, des plastiques, voire d'autres déchets, disparaissent également dans nombre de feux domestiques. " Donner une prime à ceux qui remplacent un poêle qui fonctionne mal par un autre qui fonctionne à peine moins bien n'est pas un bon signal. Peut-être faudrait-il octroyer aussi une prime à ceux qui ne brûlent pas de bois ", a ironisé le N-VA Wilfried Vandaele lorsque la question a été débattue au Parlement flamand. " Les performances de poêles, a-t-il ajouté, sont déterminées par les constructeurs et l'on a vu avec l'automobile ce que cela a donné... "