L'idée de rapatrier cet or n'est pas neuve, déjà en décembre de l'année passée, Luc Coene, gouverneur de la Banque Nationale de Belgique, parlait de faire revenir cet or chez nous. Reste à déterminer les modalités de ce retour au pays : sécurité durant le trajet et garantie d'un stockage sécurisé en Belgique.

C'est dans les années 30-40, craignant une invasion allemande due à la montée du nazisme, que la Belgique a envoyé son or en Grande-Bretagne. La Banque d'Angleterre avait alors le système de coffre-fort le plus sûr au monde. La salle des coffres étant située quelque part sous la City, dans un espace de plusieurs étages souterrains et dont la situation précise est tenue secrète. Le

Pourquoi rapatrier maintenant cet or ? Tout d'abord les temps ont changé, l'invasion allemande n'est plus à l'ordre du jour et vu la situation économique actuelle, bon nombre de pays rapatrient leurs richesses. De plus, le coût de stockage s'élève à quelques 250.000 euros souligne le quotidien Het Nieuwsblad.

Aucune date n'est encore fixée pour se rapatriement (et elle ne sera sûrement pas communiquée), une chose est certaine cela se fera sous haute surveillance.

Histoire de l'or belge

L'idée de rapatrier cet or n'est pas neuve, déjà en décembre de l'année passée, Luc Coene, gouverneur de la Banque Nationale de Belgique, parlait de faire revenir cet or chez nous. Reste à déterminer les modalités de ce retour au pays : sécurité durant le trajet et garantie d'un stockage sécurisé en Belgique.C'est dans les années 30-40, craignant une invasion allemande due à la montée du nazisme, que la Belgique a envoyé son or en Grande-Bretagne. La Banque d'Angleterre avait alors le système de coffre-fort le plus sûr au monde. La salle des coffres étant située quelque part sous la City, dans un espace de plusieurs étages souterrains et dont la situation précise est tenue secrète. LePourquoi rapatrier maintenant cet or ? Tout d'abord les temps ont changé, l'invasion allemande n'est plus à l'ordre du jour et vu la situation économique actuelle, bon nombre de pays rapatrient leurs richesses. De plus, le coût de stockage s'élève à quelques 250.000 euros souligne le quotidien Het Nieuwsblad.Aucune date n'est encore fixée pour se rapatriement (et elle ne sera sûrement pas communiquée), une chose est certaine cela se fera sous haute surveillance. Histoire de l'or belge