En matière d'énergie, un consensus existait déjà sur la prolongation du tarif social élargi, dont bénéficient environ un million de ménages aux bas revenus. La mesure expirait le 31 mars. Elle vaudra encore durant le 2e trimestre, a-t-on appris à bonne source. Face à la flambée actuelle des prix, le gouvernement voulait également aider les ménages aux revenus moyens confrontés à des difficultés pour payer leurs factures.

La TVA sur l'électricité baissera de 21% à 6% du 1er mars au 1er juillet et un chèque énergie de 100 euros sera octroyé. Une réforme de la TVA sera ensuite menée, qui devrait reposer sur un système de cliquet afin de moduler la fiscalité sur l'énergie via les accises.

La conférence de presse aura lieu au cabinet du Premier ministre, rue Ducale à Bruxelles. Les ministres des Finances et de l'Energie, Vincent Van Peteghem et Tinne Van der Straeten, y participeront, de même que les ministres des Affaires sociales et des Indépendants, Frank Vandenbroucke et David Clarinval.

En matière d'énergie, un consensus existait déjà sur la prolongation du tarif social élargi, dont bénéficient environ un million de ménages aux bas revenus. La mesure expirait le 31 mars. Elle vaudra encore durant le 2e trimestre, a-t-on appris à bonne source. Face à la flambée actuelle des prix, le gouvernement voulait également aider les ménages aux revenus moyens confrontés à des difficultés pour payer leurs factures. La TVA sur l'électricité baissera de 21% à 6% du 1er mars au 1er juillet et un chèque énergie de 100 euros sera octroyé. Une réforme de la TVA sera ensuite menée, qui devrait reposer sur un système de cliquet afin de moduler la fiscalité sur l'énergie via les accises. La conférence de presse aura lieu au cabinet du Premier ministre, rue Ducale à Bruxelles. Les ministres des Finances et de l'Energie, Vincent Van Peteghem et Tinne Van der Straeten, y participeront, de même que les ministres des Affaires sociales et des Indépendants, Frank Vandenbroucke et David Clarinval.