À mi-parcours, les commerçants indépendants et les associations de commerçants en Wallonie et à Bruxelles contactés estiment ainsi, de manière générale, que leur chiffre d'affaires est équivalent ou en légère baisse par rapport à celui réalisé lors des soldes d'été 2012.

La météo ensoleillée des quinze derniers jours a permis de limiter les dégâts mais n'a pas entraîné de ruée vers les magasins, explique l'UCM. Les stocks importants de début de période (83,7% des sondés avaient des stocks plus importants ou identiques en début de période) sont encore loin d'être écoulés. Les consommateurs peuvent donc s'attendre à des démarques importantes pour les deux semaines restantes, les commerçants devant casser les prix pour liquider leur stock.

Ce bilan mitigé s'explique essentiellement par la multiplication des offres conjointes avant les soldes et le climat économique morose.

À mi-parcours, les commerçants indépendants et les associations de commerçants en Wallonie et à Bruxelles contactés estiment ainsi, de manière générale, que leur chiffre d'affaires est équivalent ou en légère baisse par rapport à celui réalisé lors des soldes d'été 2012. La météo ensoleillée des quinze derniers jours a permis de limiter les dégâts mais n'a pas entraîné de ruée vers les magasins, explique l'UCM. Les stocks importants de début de période (83,7% des sondés avaient des stocks plus importants ou identiques en début de période) sont encore loin d'être écoulés. Les consommateurs peuvent donc s'attendre à des démarques importantes pour les deux semaines restantes, les commerçants devant casser les prix pour liquider leur stock. Ce bilan mitigé s'explique essentiellement par la multiplication des offres conjointes avant les soldes et le climat économique morose.