Les différences régionales sont importantes en ce qui concerne les vacances car en Wallonie et à Bruxelles, cette privation de vacances concerne 30,6% et 28,2% de la population, tandis que seule 13,2% de la population flamande est concernée.

Pour mesurer la privation matérielle et sociale, 13 indicateurs sont analysés. Ceux qui ne peuvent pas se permettre sept de ces aspects sont considérés "en situation de privation matérielle et sociale sévère". En Belgique, 6,3% des ménages se trouvaient dans cette situation l'an dernier: 4,4% en Flandre, 8% en Wallonie et 11,5% à Bruxelles.

Parmi les indicateurs les moins régulièrement atteints, on retrouve "faire face à une dépense imprévue" (22,3% des ménages interrogés n'en sont pas capables), "s'offrir chaque année une semaine de vacances hors de son domicile" (20,3%) et "remplacer des meubles endommagés ou usés" (14,4%).

Pour l'étude, plus de 7.500 ménages du pays ont été interrogés.

Les différences régionales sont importantes en ce qui concerne les vacances car en Wallonie et à Bruxelles, cette privation de vacances concerne 30,6% et 28,2% de la population, tandis que seule 13,2% de la population flamande est concernée. Pour mesurer la privation matérielle et sociale, 13 indicateurs sont analysés. Ceux qui ne peuvent pas se permettre sept de ces aspects sont considérés "en situation de privation matérielle et sociale sévère". En Belgique, 6,3% des ménages se trouvaient dans cette situation l'an dernier: 4,4% en Flandre, 8% en Wallonie et 11,5% à Bruxelles. Parmi les indicateurs les moins régulièrement atteints, on retrouve "faire face à une dépense imprévue" (22,3% des ménages interrogés n'en sont pas capables), "s'offrir chaque année une semaine de vacances hors de son domicile" (20,3%) et "remplacer des meubles endommagés ou usés" (14,4%).Pour l'étude, plus de 7.500 ménages du pays ont été interrogés.