Une telle mesure "ne peut que mener à un déséquilibre du marché, à un déficit de ressources énergétiques sur le marché, ce qui, en retour, entraînera une hausse des prix" que devront "payer les consommateurs européens", a déclaré le vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie Alexandre Novak, lors d'un entretien avec la chaîne de télévision russe Rossiia-24.

Une telle mesure "ne peut que mener à un déséquilibre du marché, à un déficit de ressources énergétiques sur le marché, ce qui, en retour, entraînera une hausse des prix" que devront "payer les consommateurs européens", a déclaré le vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie Alexandre Novak, lors d'un entretien avec la chaîne de télévision russe Rossiia-24.