Rien ne prédestinait Philippe Destatte à devenir un spécialiste de l'histoire de la Wallonie. Lors de ses études à l'université de Liège, ce qui le passionnait, c'était plutôt les pays slaves et l'exil liégeois d'opposants russes avant la révolution de 1917. Il a méticuleusement décortiqué les centaines de fiches de renseignement échangées à l'époque entre la police belge et les services de sécurité de Saint-Pétersbourg. " J'ai pu retrouver et reconstituer le réseau de socialistes révolutionnaires russes à Liège, raconte-t-il. J'ai ainsi acquis une certaine expertise dans l'approche des réseaux terroristes et dans leurs manières de fonctionner. Et cela m'a permis de travailler pour l'Otan dans le cadre d'une réflexion prospective sur la prévention des attentats et la surveillance des réseaux. "
...