Dès jeudi, le 1er janvier, les utilisateurs verront la déductibilité du titre-service passer de 30 à 10%. "Nous craignons que cela ne touche les personnes les plus précaires et les plus difficilement employables, alors qu'il s'agit d'emploi de proximité totalement non délocalisable. Nous avons peur que les personnes ne se détournent de ce travail ou retournent vers le travail au noir", a expliqué le président Denis Morrier.

En 2003, l'utilisateur payait 4,30 euros contre 8,10 euros en 2015 sur le titre-service (+90%) tandis que le remboursement par le service public est passé de 19,50 euros à 13,94 euros (-25%). Il s'agit de la troisième augmentation du prix des titres-services en moins de deux ans, ajoute Atout EI.

La fédération déplore également l'absence de concertation avec les partenaires sociaux et propose l'adaptation de la déductibilité en fonction des revenus des utilisateurs ou le remboursement du titre en fonction de la qualité de l'emploi créé.

Les titres-services représentent 100.000 emplois en Belgique, dont 44.000 en Wallonie.

Les entreprises d'insertion représentent 10% des emplois titres-services en Wallonie. Parmi les entreprises d'insertion wallonnes d'Atout EI, plus de 65% sont actives dans le secteur des titres-services et comptent 4.000 emplois.

Dès jeudi, le 1er janvier, les utilisateurs verront la déductibilité du titre-service passer de 30 à 10%. "Nous craignons que cela ne touche les personnes les plus précaires et les plus difficilement employables, alors qu'il s'agit d'emploi de proximité totalement non délocalisable. Nous avons peur que les personnes ne se détournent de ce travail ou retournent vers le travail au noir", a expliqué le président Denis Morrier. En 2003, l'utilisateur payait 4,30 euros contre 8,10 euros en 2015 sur le titre-service (+90%) tandis que le remboursement par le service public est passé de 19,50 euros à 13,94 euros (-25%). Il s'agit de la troisième augmentation du prix des titres-services en moins de deux ans, ajoute Atout EI. La fédération déplore également l'absence de concertation avec les partenaires sociaux et propose l'adaptation de la déductibilité en fonction des revenus des utilisateurs ou le remboursement du titre en fonction de la qualité de l'emploi créé. Les titres-services représentent 100.000 emplois en Belgique, dont 44.000 en Wallonie. Les entreprises d'insertion représentent 10% des emplois titres-services en Wallonie. Parmi les entreprises d'insertion wallonnes d'Atout EI, plus de 65% sont actives dans le secteur des titres-services et comptent 4.000 emplois.