Les anciennes papeteries Intermills, actives jusqu'en 2009 et qui s'étendent sur 7 hectares, ont été rachetés à parts égales par le groupe Gehlen qui souhaite développer une zone résidentielles et de services de proximité et la SPI qui veut y construire un "îlot d'entreprises" destiné à des petites productions et transformations artisanales participant au développement local.

M. Prevot se réjouit d'ailleurs de la création de ce nouveau parc d'activités économiques intégré en milieu urbain "permettant, au travers d'un PPP (partenariat public-privé) et d'un projet multifonctionnel, de revaloriser un site en friche et de répondre adéquatement aux besoins des entreprises locales".

Le projet prévoit en outre l'installation d'une centrale hydro-électrique sur la Warche, qui traverse le site, permettant ainsi de bénéficier d'une production d'électricité verte et d'économiser 81 tonnes de CO2/an.

La reconversion économique d'Intermills permettra à termes d'accueillir une quarantaine d'entreprises et la création d'environ 200 emplois directs d'autant que l'espace dédié au développement économique est quasi saturé dans la région puisque le taux global d'occupation affichait 96,2% en 201. Seuls 3,25 ha étaient encore disponibles à la vente.

Selon la SPI, les travaux estimés à 2,7 millions d'euros devraient débuter au second semestre 2017 pour se terminer en 2018.

Les anciennes papeteries Intermills, actives jusqu'en 2009 et qui s'étendent sur 7 hectares, ont été rachetés à parts égales par le groupe Gehlen qui souhaite développer une zone résidentielles et de services de proximité et la SPI qui veut y construire un "îlot d'entreprises" destiné à des petites productions et transformations artisanales participant au développement local. M. Prevot se réjouit d'ailleurs de la création de ce nouveau parc d'activités économiques intégré en milieu urbain "permettant, au travers d'un PPP (partenariat public-privé) et d'un projet multifonctionnel, de revaloriser un site en friche et de répondre adéquatement aux besoins des entreprises locales". Le projet prévoit en outre l'installation d'une centrale hydro-électrique sur la Warche, qui traverse le site, permettant ainsi de bénéficier d'une production d'électricité verte et d'économiser 81 tonnes de CO2/an. La reconversion économique d'Intermills permettra à termes d'accueillir une quarantaine d'entreprises et la création d'environ 200 emplois directs d'autant que l'espace dédié au développement économique est quasi saturé dans la région puisque le taux global d'occupation affichait 96,2% en 201. Seuls 3,25 ha étaient encore disponibles à la vente. Selon la SPI, les travaux estimés à 2,7 millions d'euros devraient débuter au second semestre 2017 pour se terminer en 2018.