L'institution publiait sa deuxième estimation de la croissance, qui correspond à la première publiée le 13 novembre. La hausse du PIB en glissement annuel a également été confirmée, à 1,9%, pour la cinquième économie de la zone euro. "Les exportations, investissements et la consommation ont contribué de manière positive" à la croissance, a souligné le CBS dans un communiqué.

Les Pays-Bas ont récemment décidé de réduire la production de gaz dans la région de Groningen, où se situe le plus grand gisement de l'Union européenne, en raison de tremblements de terre provoqués par l'exploitation. Un rapport indépendant avait estimé en février que les revenus et l'exploitation du gaz avaient prévalu sur la sécurité des habitants de cette région pendant plus de 50 ans.

Sur fond de colère des habitants, qui avaient saisi le Conseil d'Etat, le gouvernement a réduit sa production. En 2011, le gaz représentait 8% des revenus de l'Etat. La baisse de production représentera un manque à gagner d'1,5 milliard d'euros en 2016, a soutenu le 18 décembre le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem.

Les secousses qui touchent la région sont la conséquence de poches de vide formées sous terre une fois le gaz extrait.

L'institution publiait sa deuxième estimation de la croissance, qui correspond à la première publiée le 13 novembre. La hausse du PIB en glissement annuel a également été confirmée, à 1,9%, pour la cinquième économie de la zone euro. "Les exportations, investissements et la consommation ont contribué de manière positive" à la croissance, a souligné le CBS dans un communiqué. Les Pays-Bas ont récemment décidé de réduire la production de gaz dans la région de Groningen, où se situe le plus grand gisement de l'Union européenne, en raison de tremblements de terre provoqués par l'exploitation. Un rapport indépendant avait estimé en février que les revenus et l'exploitation du gaz avaient prévalu sur la sécurité des habitants de cette région pendant plus de 50 ans. Sur fond de colère des habitants, qui avaient saisi le Conseil d'Etat, le gouvernement a réduit sa production. En 2011, le gaz représentait 8% des revenus de l'Etat. La baisse de production représentera un manque à gagner d'1,5 milliard d'euros en 2016, a soutenu le 18 décembre le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem. Les secousses qui touchent la région sont la conséquence de poches de vide formées sous terre une fois le gaz extrait.