Le taux de vacance d'emploi, c'est à dire le nombre d'emplois vacants par rapport au nombre total d'emplois dans l'entreprise, a lui aussi progressé, passant de 3,47% au premier trimestre 2018 à 3,52% au deuxième trimestre.

C'est la Flandre qui a connu la plus forte hausse, avec 4.980 emplois vacants en plus par rapport au premier trimestre 2018. Le taux de vacance d'emploi est plus élevé en Flandre (3,86%) et à Bruxelles (3,38%) qu'en Wallonie (2,79%).

Statbel précise que plus de la moitié (65,6%) des emplois vacants se concentrent dans quatre secteurs économiques: à savoir les sciences et les services (19,6%, 28.630 emplois vacants), le secteur non marchand (17,3%, 25.280 emplois vacants), l'industrie (14,7%, 21.350 emplois vacants) et le commerce (14%, 20.430 emplois vacants).

D'un trimestre à l'autre, le taux de vacances d'emploi augmente principalement dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration (1,34 point de pourcentage), des activités immobilières (+0,72 point de pourcentage) et de la construction (+0,69 point de pourcentage). En revanche, ce taux a diminué dans les secteurs du commerce (-0,45 point de pourcentage) et des activités financières (-0,33 point de pourcentage).

Le taux de vacance d'emploi, c'est à dire le nombre d'emplois vacants par rapport au nombre total d'emplois dans l'entreprise, a lui aussi progressé, passant de 3,47% au premier trimestre 2018 à 3,52% au deuxième trimestre. C'est la Flandre qui a connu la plus forte hausse, avec 4.980 emplois vacants en plus par rapport au premier trimestre 2018. Le taux de vacance d'emploi est plus élevé en Flandre (3,86%) et à Bruxelles (3,38%) qu'en Wallonie (2,79%). Statbel précise que plus de la moitié (65,6%) des emplois vacants se concentrent dans quatre secteurs économiques: à savoir les sciences et les services (19,6%, 28.630 emplois vacants), le secteur non marchand (17,3%, 25.280 emplois vacants), l'industrie (14,7%, 21.350 emplois vacants) et le commerce (14%, 20.430 emplois vacants). D'un trimestre à l'autre, le taux de vacances d'emploi augmente principalement dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration (1,34 point de pourcentage), des activités immobilières (+0,72 point de pourcentage) et de la construction (+0,69 point de pourcentage). En revanche, ce taux a diminué dans les secteurs du commerce (-0,45 point de pourcentage) et des activités financières (-0,33 point de pourcentage).