Plusieurs dirigeants d'entreprises de la filière dans la région de New York ont indiqué à l'AFP leur intention de contester en justice cette loi, qui doit encore être ratifiée par le maire de New York, Bill de Blasio.

L'issue du vote de mercredi faisait peu de doute: une majorité d'élus avaient affiché leur soutien à ce texte, présenté en début d'année par plusieurs conseillers municipaux.

A compter de fin 2022, soit dans trois ans, il sera interdit de vendre du foie gras, d'en servir ou même d'en détenir.

Les contrevenants s'exposeront à une amende comprise entre 500 et 2.000 dollars, susceptible d'être renouvelée toutes les 24 heures.

New York rejoindra ainsi l'Etat de Californie, où la commercialisation est interdite depuis janvier, même si la bataille judiciaire continue autour de cette décision.

La production de foie gras est interdite dans plusieurs pays, notamment le Danemark, le Royaume-Uni ou l'Australie.