52% des Britanniques pensent que la situation est moins bonne qu'avant le divorce avec l'Union européenne. Au début de l'année 40% d'entre-eux pensaient que la situation était moins enviable mais cette proportion a augmenté en raison des pénuries de carburants et de chauffeurs routiers qui ont touché le pays en septembre.

52% des Britanniques pensent que la situation est moins bonne qu'avant le divorce avec l'Union européenne. Au début de l'année 40% d'entre-eux pensaient que la situation était moins enviable mais cette proportion a augmenté en raison des pénuries de carburants et de chauffeurs routiers qui ont touché le pays en septembre.