Les ventes de tabac ont solidement régressé, si bien que l'année 2017 peut être considérée comme 'historique', pour les rentrées fiscales aussi. La perte finale enregistrée au SPF est de 76,83 millions d'euros: 40,24 millions en accises, et 36,59 millions en TVA.

Le tax shift de novembre 2015 avait pourtant programmé une hausse de rentrées fiscales de 75 millions d'euros en 2017. Cumulé à la perte de recettes, le manque total à gagner pour l'État est de 151,83 millions d'euros.

Les ventes de tabac ont solidement régressé, si bien que l'année 2017 peut être considérée comme 'historique', pour les rentrées fiscales aussi. La perte finale enregistrée au SPF est de 76,83 millions d'euros: 40,24 millions en accises, et 36,59 millions en TVA. Le tax shift de novembre 2015 avait pourtant programmé une hausse de rentrées fiscales de 75 millions d'euros en 2017. Cumulé à la perte de recettes, le manque total à gagner pour l'État est de 151,83 millions d'euros.