L'Institut pour un développement durable constate que de nombreux emplois wallons sont subsidiés par l'ONEM ou relèvent du système des titres-services, peut-on lire dans le journal Le Soir.

Selon les derniers chiffres du Forem, la Wallonie a enregistré pour le huitième mois consécutif un recul de 6.471 demandeurs d'emploi (-2,9%) sur un an. Le SPF Economie constatait par ailleurs qu'en juin dernier, la Wallonie résistait mieux à la crise que la Flandre et Bruxelles.

Pour l'économiste de l'Institut pour un développement durable Philippe Defeyt, rien n'est moins sûr que l'embellie de 2010 soit durable. "Que reste-t-il comme créations d'emplois nettes si on exclut ces dispositifs (NDLR: emplois subsidiés par l'ONEM ou relevant du système des titres-services) et d'autres", s'interroge l'économiste. Il craint que ces soutiens publics ne fondent vu les problèmes budgétaires et la perspective d'une régionalisation de l'emploi.

Et selon le dernier baromètre de Manpower, dont les résultats sont publiés ce mardi, les intentions de recrutement sont plus limitées en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles.

Trends.be avec Belga

L'Institut pour un développement durable constate que de nombreux emplois wallons sont subsidiés par l'ONEM ou relèvent du système des titres-services, peut-on lire dans le journal Le Soir. Selon les derniers chiffres du Forem, la Wallonie a enregistré pour le huitième mois consécutif un recul de 6.471 demandeurs d'emploi (-2,9%) sur un an. Le SPF Economie constatait par ailleurs qu'en juin dernier, la Wallonie résistait mieux à la crise que la Flandre et Bruxelles. Pour l'économiste de l'Institut pour un développement durable Philippe Defeyt, rien n'est moins sûr que l'embellie de 2010 soit durable. "Que reste-t-il comme créations d'emplois nettes si on exclut ces dispositifs (NDLR: emplois subsidiés par l'ONEM ou relevant du système des titres-services) et d'autres", s'interroge l'économiste. Il craint que ces soutiens publics ne fondent vu les problèmes budgétaires et la perspective d'une régionalisation de l'emploi. Et selon le dernier baromètre de Manpower, dont les résultats sont publiés ce mardi, les intentions de recrutement sont plus limitées en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles. Trends.be avec Belga