Afin de s'assurer de la viabilité du système, la ministre de l'Emploi a commandé une étude au consultant PricewaterhouseCoopers (PwC). Les conclusions ne remettent pas en cause le mécanisme du système des titres-services à court terme. Mais à long terme, le consultant parle d'un coût annuel entre 452 et 552 millions à l'horizon 2030.

L'explication tient dans la décision prise il y a quelques mois par le gouvernement wallon d'indexer le montant de l'intervention régionale à 100% de la valeur de remboursement du titre-service. Il s'agit d'un coût additionnel que la Région n'arrivera pas à compenser sans un changement radical du système, estiment les auteurs de l'étude.

Afin de s'assurer de la viabilité du système, la ministre de l'Emploi a commandé une étude au consultant PricewaterhouseCoopers (PwC). Les conclusions ne remettent pas en cause le mécanisme du système des titres-services à court terme. Mais à long terme, le consultant parle d'un coût annuel entre 452 et 552 millions à l'horizon 2030.L'explication tient dans la décision prise il y a quelques mois par le gouvernement wallon d'indexer le montant de l'intervention régionale à 100% de la valeur de remboursement du titre-service. Il s'agit d'un coût additionnel que la Région n'arrivera pas à compenser sans un changement radical du système, estiment les auteurs de l'étude.