"Après des années de hausses salariales mineures, nous voyons pour la première fois depuis la période 2011-2012, de l'espace pour une hausse plus importante", a précisé le responsable d'Hudson, Wouter Beuckels.

Dans le détail, l'augmentation médiane des salaires a atteint 2% entre février 2016 et février 2017. A titre de comparaison, durant la même période en 2015-2016, les salaires n'avaient progressé que de 1,2%.

Les raisons de cette hausse sont connues: les années de modération salariale sont derrière nous et l'accord interprofessionnel 2017-2018 prévoit une marge salariale de 1,1% au-delà de l'indexation.

Néanmoins, les salaires n'ont pas augmenté uniformément pour tous les travailleurs, les jeunes bénéficiant particulièrement de la hausse, tout comme les cadres et les employés dont les salaires ont davantage augmenté que ceux du management. Par ailleurs, le salaire de base est également 15% plus élevé à Bruxelles que la moyenne, la différence atteignant les 25% si l'on y inclut les primes et les bonus.

Enfin, Hudson pointe la part toujours plus importante des rémunérations variables, et notamment des bonus individuels. Les bonus de groupe, eux, sont plus fréquemment proposés mais leur montant reste stable.

"Après des années de hausses salariales mineures, nous voyons pour la première fois depuis la période 2011-2012, de l'espace pour une hausse plus importante", a précisé le responsable d'Hudson, Wouter Beuckels. Dans le détail, l'augmentation médiane des salaires a atteint 2% entre février 2016 et février 2017. A titre de comparaison, durant la même période en 2015-2016, les salaires n'avaient progressé que de 1,2%. Les raisons de cette hausse sont connues: les années de modération salariale sont derrière nous et l'accord interprofessionnel 2017-2018 prévoit une marge salariale de 1,1% au-delà de l'indexation. Néanmoins, les salaires n'ont pas augmenté uniformément pour tous les travailleurs, les jeunes bénéficiant particulièrement de la hausse, tout comme les cadres et les employés dont les salaires ont davantage augmenté que ceux du management. Par ailleurs, le salaire de base est également 15% plus élevé à Bruxelles que la moyenne, la différence atteignant les 25% si l'on y inclut les primes et les bonus. Enfin, Hudson pointe la part toujours plus importante des rémunérations variables, et notamment des bonus individuels. Les bonus de groupe, eux, sont plus fréquemment proposés mais leur montant reste stable.