En Afrique, la hausse a été l'an dernier de 2,1%, et 5,2% en Europe centrale et en Asie centrale.

En Amérique Latine et aux Caraïbes, les salaires ont progressé de 2,2%, et au Moyen-Orient, ils ont reculé de 0,2%.

"A l'échelle mondiale, les salaires ont progressé à un rythme beaucoup plus faible qu'avant la crise, virant même au rouge dans les pays développés", a indiqué l'OIT dans ce rapport publié tous les deux ans.

Globalement, tous pays confondus, les salaires mensuels ont augmenté de 1,2% en 2011, à comparer avec la hausse de 2,2% en 2010 et de 0,3% en 2007, selon le rapport mondial sur les salaires 2012/2013.

Pour Guy Ryder, directeur général de l'OIT, "ce rapport montre clairement que dans de nombreux pays, la crise a eu un impact conséquent sur les salaires, et par extension sur les salariés".

En Afrique, la hausse a été l'an dernier de 2,1%, et 5,2% en Europe centrale et en Asie centrale. En Amérique Latine et aux Caraïbes, les salaires ont progressé de 2,2%, et au Moyen-Orient, ils ont reculé de 0,2%. "A l'échelle mondiale, les salaires ont progressé à un rythme beaucoup plus faible qu'avant la crise, virant même au rouge dans les pays développés", a indiqué l'OIT dans ce rapport publié tous les deux ans. Globalement, tous pays confondus, les salaires mensuels ont augmenté de 1,2% en 2011, à comparer avec la hausse de 2,2% en 2010 et de 0,3% en 2007, selon le rapport mondial sur les salaires 2012/2013. Pour Guy Ryder, directeur général de l'OIT, "ce rapport montre clairement que dans de nombreux pays, la crise a eu un impact conséquent sur les salaires, et par extension sur les salariés".