Cette aide à court terme porte sur une période de six mois. Pour les producteurs laitiers, elle correspondra à un supplément d'environ 2,7 centimes d'euro par litre de lait. La mesure est analogue à l'initiative qui avait été mise en place en 2009 pour répondre à une précédente grave crise dans le secteur laitier.

Pour le secteur porcin, l'aide sera allouée sous la forme d'un montant forfaitaire par truie présente au sein des exploitations porcines.

"Ce qu'on fait ici est unique en Europe avec la mise en place d'un système d'aides à court terme d'un total de 76 millions d'euros, ce qui est conséquent. Et pour le long terme, nous voulons essayer d'innover au niveau interprofessionnel et trouver un mécanisme qui permette de mieux stabiliser les revenus des agriculteurs", a déclaré au cours d'une conférence de presse Piet Vanthemsche, président de la Concertation de la chaîne agroalimentaire belge.

Les partenaires de la chaîne entendent mettre sur pied ce mécanisme à long terme dans six mois, dès la fin de l'aide directe allouée aux producteurs laitiers et porcins.

Cette aide à court terme porte sur une période de six mois. Pour les producteurs laitiers, elle correspondra à un supplément d'environ 2,7 centimes d'euro par litre de lait. La mesure est analogue à l'initiative qui avait été mise en place en 2009 pour répondre à une précédente grave crise dans le secteur laitier. Pour le secteur porcin, l'aide sera allouée sous la forme d'un montant forfaitaire par truie présente au sein des exploitations porcines. "Ce qu'on fait ici est unique en Europe avec la mise en place d'un système d'aides à court terme d'un total de 76 millions d'euros, ce qui est conséquent. Et pour le long terme, nous voulons essayer d'innover au niveau interprofessionnel et trouver un mécanisme qui permette de mieux stabiliser les revenus des agriculteurs", a déclaré au cours d'une conférence de presse Piet Vanthemsche, président de la Concertation de la chaîne agroalimentaire belge. Les partenaires de la chaîne entendent mettre sur pied ce mécanisme à long terme dans six mois, dès la fin de l'aide directe allouée aux producteurs laitiers et porcins.