La CGSP avait déjà appelé à la grève sur le rail et chez bpost le 10 octobre. Mardi, c'était au tour des administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.), les zones de police et de secours et les organismes d'intérêt public du sud du pays d'être incités à en faire de même.

D'après le syndicat socialiste, la politique du gouvernement vise au démantèlement des services publics. "Et cela, nous ne l'accepterons jamais", prévient Gino Hoppe, secrétaire générale de l'ACOD Overheidsdiensten (Services publics).

La CGSP avait déjà appelé à la grève sur le rail et chez bpost le 10 octobre. Mardi, c'était au tour des administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.), les zones de police et de secours et les organismes d'intérêt public du sud du pays d'être incités à en faire de même. D'après le syndicat socialiste, la politique du gouvernement vise au démantèlement des services publics. "Et cela, nous ne l'accepterons jamais", prévient Gino Hoppe, secrétaire générale de l'ACOD Overheidsdiensten (Services publics).