Les exportations ukrainiennes sont entravées par le blocus des ports ukrainiens exercé par la Russie.

Malgré tout, depuis le début du mois de mai, Kiev est parvenue à exporter 617.000 tonnes de maïs, 16.000 tonnes de blé et 8.000 tonnes d'orge.

De nombreux pays dans le monde, notamment en Afrique du nord, dépendent des céréales ukrainiennes pour leur approvisionnement.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé mercredi la Russie à libérer les exportations de céréales ukrainiennes et l'Occident à ouvrir l'accès des engrais russes aux marchés mondiaux, afin de pouvoir lutter efficacement contre la crise alimentaire mondiale.

Les exportations ukrainiennes sont entravées par le blocus des ports ukrainiens exercé par la Russie. Malgré tout, depuis le début du mois de mai, Kiev est parvenue à exporter 617.000 tonnes de maïs, 16.000 tonnes de blé et 8.000 tonnes d'orge. De nombreux pays dans le monde, notamment en Afrique du nord, dépendent des céréales ukrainiennes pour leur approvisionnement. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé mercredi la Russie à libérer les exportations de céréales ukrainiennes et l'Occident à ouvrir l'accès des engrais russes aux marchés mondiaux, afin de pouvoir lutter efficacement contre la crise alimentaire mondiale.