Quelque 30.000 étudiants étrangers, dont une majorité de Français, fréquentent les universités et hautes écoles de la FWB. La plupart de ces étudiants non-résidents retournent dans leur pays après l'obtention de leur diplôme et ne paient pas d'impôts en Belgique pendant leurs études, ce qui génère un coût supplémentaire de 236 millions d'euros pour les autorités publiques selon L'Echo.

Le Fédéral prend 72 millions d'euros à sa charge, ce qui laisse une facture de 164 millions d'euros pour la FWB.

Une des pistes avancées pour compenser ce surcoût est une augmentation du minerval mais celle-ci pourrait contrevenir à l'égalité de traitement des étudiants. Cette question devrait être abordée par l'Ares, la coupole de l'enseignement supérieur.

Quelque 30.000 étudiants étrangers, dont une majorité de Français, fréquentent les universités et hautes écoles de la FWB. La plupart de ces étudiants non-résidents retournent dans leur pays après l'obtention de leur diplôme et ne paient pas d'impôts en Belgique pendant leurs études, ce qui génère un coût supplémentaire de 236 millions d'euros pour les autorités publiques selon L'Echo. Le Fédéral prend 72 millions d'euros à sa charge, ce qui laisse une facture de 164 millions d'euros pour la FWB. Une des pistes avancées pour compenser ce surcoût est une augmentation du minerval mais celle-ci pourrait contrevenir à l'égalité de traitement des étudiants. Cette question devrait être abordée par l'Ares, la coupole de l'enseignement supérieur.