En dehors des parents qui gâtent au-delà de 25 ans (22% pour la Saint-Nicolas et 66% pour Noël), les enfants reçoivent, en moyenne, un cadeau jusqu'à 14 ans et demi pour Saint-Nicolas et jusqu'à 17 ans pour Noël.

Un ménage sur cinq arrête d'offrir à la Saint-Nicolas dès que sa progéniture a 12 ans. La même proportion va jusque 18 ans. A noter que plus les familles sont nombreuses, plus tôt elles arrêtent de gâter leurs enfants. Quant au budget du cadeau, et ce pour les deux fêtes, il se situe pour un tiers entre 20 et 40 euros et pour un autre tiers entre 40 et 70 euros.

Quatre familles sur dix ont par ailleurs déjà offert des articles de seconde main. Plus d'une sur deux (51%) en a déjà offert à la Saint-Nicolas contre seulement 39% à Noël. Les raisons sont principalement financières mais également pour favoriser une consommation responsable, surtout dans le chef des familles aux revenus plus élevés.

Les fêtes de fin d'année sont également l'occasion de faire des dons à des oeuvres caritatives mais seulement pour 5% des sondés qui ne le font qu'à cette période. 44 autres pour cent donnent également mais ni plus ni moins qu'à une autre occasion.