"Trop de parents pensent que les factures impayées restent sans suite. Mais ce n'est plus le cas", indique Sven Dereze de l'association belge des bureaux d'encaissement.

En 2015, les parents de quelque 12.000 enfants ont été contactés par un bureau d'encaissement et 1.400 écoles, soit 50% de plus qu'il y a 5 ans, y ont fait appel. Le problème touche davantage la Flandre (900 écoles) que la Wallonie (500 écoles) et se concentre particulièrement dans les grandes villes. Quant à la facture moyenne, elle s'élève à 140 euros.

"Dans la plupart des cas, il s'agit de factures impayées de repas, d'excursions et d'accueil extra-scolaire", précise encore Sven Dereze.

Dans 2 cas sur 3, le bureau d'encaissement parvient à récupérer les sommes dues.

"Trop de parents pensent que les factures impayées restent sans suite. Mais ce n'est plus le cas", indique Sven Dereze de l'association belge des bureaux d'encaissement.En 2015, les parents de quelque 12.000 enfants ont été contactés par un bureau d'encaissement et 1.400 écoles, soit 50% de plus qu'il y a 5 ans, y ont fait appel. Le problème touche davantage la Flandre (900 écoles) que la Wallonie (500 écoles) et se concentre particulièrement dans les grandes villes. Quant à la facture moyenne, elle s'élève à 140 euros. "Dans la plupart des cas, il s'agit de factures impayées de repas, d'excursions et d'accueil extra-scolaire", précise encore Sven Dereze. Dans 2 cas sur 3, le bureau d'encaissement parvient à récupérer les sommes dues.