Pour comparaison, en mars, lors de la précédente campagne, les bons d'Etat avaient permis de récolter 12,7 millions d'euros, ce qui constituait déjà un plancher record. Le très faible niveau des taux d'intérêts offerts n'est pas étranger à ce résultat. En effet, les bons d'Etat à cinq ans et huit ans proposés au public offrent des taux brut annuels de 0,75% et 1,50%, soit respectivement 0,56% et 1,13% net après application du précompte mobilier de 25%.

Le taux de l'OLO (obligation linéaire belge) à cinq ans et huit ans est lui actuellement et respectivement de 1,07% et 1,82%. Des titres qui présentaient encore des taux de 0,79% et 1,49% au début du mois dernier.

L'Agence de la dette, qui précise que cet insuccès actuel des bons d'Etat ne remet pas en cause les prochaines émissions de septembre et décembre, annoncera le résultat exact de l'émission des bons d'Etat aujourd'hui.

Pour comparaison, en mars, lors de la précédente campagne, les bons d'Etat avaient permis de récolter 12,7 millions d'euros, ce qui constituait déjà un plancher record. Le très faible niveau des taux d'intérêts offerts n'est pas étranger à ce résultat. En effet, les bons d'Etat à cinq ans et huit ans proposés au public offrent des taux brut annuels de 0,75% et 1,50%, soit respectivement 0,56% et 1,13% net après application du précompte mobilier de 25%. Le taux de l'OLO (obligation linéaire belge) à cinq ans et huit ans est lui actuellement et respectivement de 1,07% et 1,82%. Des titres qui présentaient encore des taux de 0,79% et 1,49% au début du mois dernier. L'Agence de la dette, qui précise que cet insuccès actuel des bons d'Etat ne remet pas en cause les prochaines émissions de septembre et décembre, annoncera le résultat exact de l'émission des bons d'Etat aujourd'hui.