Le taux de change du yuan ne doit pas être le "bouc émissaire des problèmes intérieurs américains", a déclaré vendredi Yao Jian, porte-parole du ministère chinois du Commerce, avant la publication d'un rapport du Trésor américain qui pourrait accuser Pékin de manipuler sa monnaie.

"Les Etats-Unis ne peuvent pas, pour des raisons intérieures, faire supporter (à d'autres pays) leurs problèmes économiques et d'emploi, a déclaré Yao Jian lors d'un point de presse. Le taux de change du yuan ne doit pas être le bouc émissaire des problèmes intérieurs américains. De telles actions violeraient gravement les règles de l'Organisation mondiale du Commerce, seraient déraisonnables et déplacées."

Un projet de loi, adopté par la Chambre des représentants, accuse Pékin de manipuler le cours de la monnaie et prévoit, s'il est adopté par le Sénat et signé par le président Barack Obama, des droits de douane punitifs contre les produits chinois aux Etats-Unis.

Certains parlementaires américains jugent le yuan sous-évalué de 20 % à 40 %. Le rapport semestriel du Trésor américain, qui doit être publié vendredi, porte sur les pratiques monétaires de la Chine et d'autres pays.

Trends.be, avec Belga

Le taux de change du yuan ne doit pas être le "bouc émissaire des problèmes intérieurs américains", a déclaré vendredi Yao Jian, porte-parole du ministère chinois du Commerce, avant la publication d'un rapport du Trésor américain qui pourrait accuser Pékin de manipuler sa monnaie."Les Etats-Unis ne peuvent pas, pour des raisons intérieures, faire supporter (à d'autres pays) leurs problèmes économiques et d'emploi, a déclaré Yao Jian lors d'un point de presse. Le taux de change du yuan ne doit pas être le bouc émissaire des problèmes intérieurs américains. De telles actions violeraient gravement les règles de l'Organisation mondiale du Commerce, seraient déraisonnables et déplacées."Un projet de loi, adopté par la Chambre des représentants, accuse Pékin de manipuler le cours de la monnaie et prévoit, s'il est adopté par le Sénat et signé par le président Barack Obama, des droits de douane punitifs contre les produits chinois aux Etats-Unis.Certains parlementaires américains jugent le yuan sous-évalué de 20 % à 40 %. Le rapport semestriel du Trésor américain, qui doit être publié vendredi, porte sur les pratiques monétaires de la Chine et d'autres pays.Trends.be, avec Belga