En Belgique, les entreprises qui investissent sur fonds propres peuvent depuis 2006 déduire de leur base imposable un taux fictif, qualifié d'intérêt notionnel. Depuis son instauration, cette mesure a toujours été ardemment défendue par les organisations patronales.

"Si ça ne tenait qu'à moi, une foule d'éléments déductibles, même les intérêts notionnels, pourraient être éliminés", a pourtant déclaré vendredi le président du Voka, Luc De Bruyckere, dans l'émission "De Vrije Markt" de Radio 1 (VRT).

"C'est une mesure très radicale, qui nécessite beaucoup d'explications à l'étranger. Ramenez plutôt le taux d'imposition à 20 pc et éliminez les éléments de déductibilité, et vous aurez une bonne mesure pour organiser une relance" de la croissance, a ajouté le patron des patrons flamands.

Le gouvernement Di Rupo a convenu de réformer les intérêts notionnels de manière à mieux en maîtriser le coût, notamment en réduisant à 3 pc le taux plafond en 2012, 2013 et 2014, majoré de 0,5 pc pour les seules PME.

Trends.be, avec Belga

En Belgique, les entreprises qui investissent sur fonds propres peuvent depuis 2006 déduire de leur base imposable un taux fictif, qualifié d'intérêt notionnel. Depuis son instauration, cette mesure a toujours été ardemment défendue par les organisations patronales. "Si ça ne tenait qu'à moi, une foule d'éléments déductibles, même les intérêts notionnels, pourraient être éliminés", a pourtant déclaré vendredi le président du Voka, Luc De Bruyckere, dans l'émission "De Vrije Markt" de Radio 1 (VRT). "C'est une mesure très radicale, qui nécessite beaucoup d'explications à l'étranger. Ramenez plutôt le taux d'imposition à 20 pc et éliminez les éléments de déductibilité, et vous aurez une bonne mesure pour organiser une relance" de la croissance, a ajouté le patron des patrons flamands. Le gouvernement Di Rupo a convenu de réformer les intérêts notionnels de manière à mieux en maîtriser le coût, notamment en réduisant à 3 pc le taux plafond en 2012, 2013 et 2014, majoré de 0,5 pc pour les seules PME.Trends.be, avec Belga