L'investissement pourra se faire directement dans une société ouindirectement via

une plateforme de "crowdfunding" (récolte de fonds via internet) ou un fonds starter.

Les sociétés qui entrent en ligne de compte pour ce type de financement sont les entreprises qui ont maximum quatre ans. Il n'y a pas de conditions relatives au secteur d'activité dans lequel la société opère.

Le particulier ne pourra pas investir plus de 100.000 euros par an.

La réduction d'impôt prévue dans le mécanisme s'élève à 45% du montant investi pour les investissements dans les micro-entreprises et à 30% dans les PME. La réduction est de 30% également pour les "fonds starter".