Le taux d'emploi avait augmenté en septembre et octobre, mais il connaît désormais une nouvelle baisse. Ce sont surtout les jeunes travailleurs qui trinquent, là où le taux d'emploi des plus de 55 ans affiche une légère hausse. La proportion de personnes disposant d'un emploi diminue partout, mais plus fortement en Flandre. En novembre, ce taux est estimé à 60% à Bruxelles, 72,5% en Flandre et 63,5% en Wallonie

Le taux de chômage reste quant à lui élevé, à 6,2%. Il est stable depuis le mois de septembre, après avoir atteint 6,9% en août. En novembre 2019, le taux de chômage était de 5,1%.

Entre octobre et novembre 2020, le taux de chômage n'a augmenté qu'en Flandre. A Bruxelles et en Wallonie, Statbel enregistre une baisse. Le taux de chômage est estimé en novembre à 12% à Bruxelles, 3,9% en Flandre et 8,7% en Wallonie.

Statbel a par ailleurs constaté une augmentation du nombre de personnes qui n'ont pas travaillé ou qui ont moins travaillé que d'habitude en novembre (27,5% des personnes interrogées). Les vacances d'automne, qui se situaient entièrement en novembre en 2020, en sont la cause principale. La deuxième raison principale est la maladie (165.000 personnes), suivie par le chômage temporaire.

Le taux d'emploi avait augmenté en septembre et octobre, mais il connaît désormais une nouvelle baisse. Ce sont surtout les jeunes travailleurs qui trinquent, là où le taux d'emploi des plus de 55 ans affiche une légère hausse. La proportion de personnes disposant d'un emploi diminue partout, mais plus fortement en Flandre. En novembre, ce taux est estimé à 60% à Bruxelles, 72,5% en Flandre et 63,5% en Wallonie Le taux de chômage reste quant à lui élevé, à 6,2%. Il est stable depuis le mois de septembre, après avoir atteint 6,9% en août. En novembre 2019, le taux de chômage était de 5,1%. Entre octobre et novembre 2020, le taux de chômage n'a augmenté qu'en Flandre. A Bruxelles et en Wallonie, Statbel enregistre une baisse. Le taux de chômage est estimé en novembre à 12% à Bruxelles, 3,9% en Flandre et 8,7% en Wallonie. Statbel a par ailleurs constaté une augmentation du nombre de personnes qui n'ont pas travaillé ou qui ont moins travaillé que d'habitude en novembre (27,5% des personnes interrogées). Les vacances d'automne, qui se situaient entièrement en novembre en 2020, en sont la cause principale. La deuxième raison principale est la maladie (165.000 personnes), suivie par le chômage temporaire.