Auparavant, la loi sur les pensions complémentaires prévoyait un taux d'intérêt garanti de 3,75% sur les contributions personnelles et de 3,25% sur les contributions patronales. Le climat des taux d'intérêts bas a compliqué les choses, c'est pourquoi les partenaires sociaux se sont accordés fin 2015 sur une réforme du système.

Depuis début 2016, le taux d'intérêt pour le calcul de la garantie de rendement a été couplé au rendement des obligations de l'Etat belge à 10 ans. Le rendement minimum est publié chaque année par la FSMA.

La garantie de rendement légale atteint 1,75% depuis deux ans et restera inchangée en 2018, a décidé l'autorité des marchés financiers. Si les assureurs proposent un taux minimum moindre, l'employeur devra payer la différence.

Auparavant, la loi sur les pensions complémentaires prévoyait un taux d'intérêt garanti de 3,75% sur les contributions personnelles et de 3,25% sur les contributions patronales. Le climat des taux d'intérêts bas a compliqué les choses, c'est pourquoi les partenaires sociaux se sont accordés fin 2015 sur une réforme du système. Depuis début 2016, le taux d'intérêt pour le calcul de la garantie de rendement a été couplé au rendement des obligations de l'Etat belge à 10 ans. Le rendement minimum est publié chaque année par la FSMA. La garantie de rendement légale atteint 1,75% depuis deux ans et restera inchangée en 2018, a décidé l'autorité des marchés financiers. Si les assureurs proposent un taux minimum moindre, l'employeur devra payer la différence.