Les deux sortes de pétrole coûtent actuellement le même prix qu'au début du mois de mars, peu après l'invasion russe de l'Ukraine.

Les prix du pétrole sont notamment poussés à la hausse par l'assouplissement des mesures de lutte contre le coronavirus en Chine, qui devrait entraîner une augmentation de la demande au sein de la deuxième économie mondiale. Un sommet européen devant se positionner quant à un éventuel embargo pétrolier contre la Russie débute en outre ce lundi.

Les deux sortes de pétrole coûtent actuellement le même prix qu'au début du mois de mars, peu après l'invasion russe de l'Ukraine. Les prix du pétrole sont notamment poussés à la hausse par l'assouplissement des mesures de lutte contre le coronavirus en Chine, qui devrait entraîner une augmentation de la demande au sein de la deuxième économie mondiale. Un sommet européen devant se positionner quant à un éventuel embargo pétrolier contre la Russie débute en outre ce lundi.