Le rythme de la croissance a quelque peu ralenti par rapport au premier trimestre de l'année, au cours duquel le PIB avait progressé de 0,6% par rapport au trimestre précédent et de 1,6% sur un an. "L'évolution de l'activité n'est pas similaire dans les différentes branches d'activité: par rapport au trimestre précédent, la valeur ajoutée s'est stabilisée dans l'industrie, elle a légèrement reculé dans la construction (-0,1%) et elle s'est inscrite en hausse de 0,6% dans le secteur des services", constate la BNB dans un communiqué. L'emploi intérieur s'est affermi de 0,2% par rapport au trimestre précédent et de 1,1% par rapport au deuxième trimestre 2016.

Le rythme de la croissance a quelque peu ralenti par rapport au premier trimestre de l'année, au cours duquel le PIB avait progressé de 0,6% par rapport au trimestre précédent et de 1,6% sur un an. "L'évolution de l'activité n'est pas similaire dans les différentes branches d'activité: par rapport au trimestre précédent, la valeur ajoutée s'est stabilisée dans l'industrie, elle a légèrement reculé dans la construction (-0,1%) et elle s'est inscrite en hausse de 0,6% dans le secteur des services", constate la BNB dans un communiqué. L'emploi intérieur s'est affermi de 0,2% par rapport au trimestre précédent et de 1,1% par rapport au deuxième trimestre 2016.