En dépit de chiffres officiels fiables sur le système belge des voitures de société, l'étude évalue le parc à partir de divers indices et estime l'impact budgétaire de la politique d'avantage à la voiture de société.

Selon ces estimations, une voiture de taille raisonnable coûte en moyenne 3.500 euros au budget de l'Etat. "Cela représente un manque à gagner fiscal annuel de plus de deux milliards", explique Xavier May, chercheur à l'ULB. Or il manque actuellement un milliard pour terminer le RER dont le budget global se situe entre 3 et 4 milliards d'euros.

Le sytème pose aussi un problème d'équité fiscale. "Le système de la voiture de société est inéquitable et coûteux", poursuit le chercheur. "On sait que cela profite surtout à une certaine catégorie de personnes. C'est difficilement défendable, mais c'est ancré dans le système belge".

En dépit de chiffres officiels fiables sur le système belge des voitures de société, l'étude évalue le parc à partir de divers indices et estime l'impact budgétaire de la politique d'avantage à la voiture de société. Selon ces estimations, une voiture de taille raisonnable coûte en moyenne 3.500 euros au budget de l'Etat. "Cela représente un manque à gagner fiscal annuel de plus de deux milliards", explique Xavier May, chercheur à l'ULB. Or il manque actuellement un milliard pour terminer le RER dont le budget global se situe entre 3 et 4 milliards d'euros. Le sytème pose aussi un problème d'équité fiscale. "Le système de la voiture de société est inéquitable et coûteux", poursuit le chercheur. "On sait que cela profite surtout à une certaine catégorie de personnes. C'est difficilement défendable, mais c'est ancré dans le système belge".