Jusqu'à ce qu'il y a peu, les amendes pour les entreprises qui ne payaient pas d'avance leurs impôts étaient fixées à 1,125 % des revenus de 2016. Mais cette année, ce pourcentage a doublé, passant à 2,25%. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) avait pris cette initiative estimant que les indépendants et les entreprises ne versaient pas leurs impôts suffisamment à temps, avec des conséquences importantes pour les rentrées dans le budget, qui sont toujours plus faibles qu'attendues.

L'année prochaine, l'amende augmentera encore. Les entreprises seront alors sujettes à des pénalités de l'ordre de 6,75%, soit trois fois plus que cette année.

Pour les indépendants comme les boulangers, bouchers et dentistes, le tarif est maintenu à 2,25%.

Jusqu'à ce qu'il y a peu, les amendes pour les entreprises qui ne payaient pas d'avance leurs impôts étaient fixées à 1,125 % des revenus de 2016. Mais cette année, ce pourcentage a doublé, passant à 2,25%. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) avait pris cette initiative estimant que les indépendants et les entreprises ne versaient pas leurs impôts suffisamment à temps, avec des conséquences importantes pour les rentrées dans le budget, qui sont toujours plus faibles qu'attendues. L'année prochaine, l'amende augmentera encore. Les entreprises seront alors sujettes à des pénalités de l'ordre de 6,75%, soit trois fois plus que cette année. Pour les indépendants comme les boulangers, bouchers et dentistes, le tarif est maintenu à 2,25%.