La situation financière de l'État est moins favorable que ce que le gouvernement espérait. Cet été encore, le fédéral estimait que son budget tenait la route, mais depuis la situation économique s'est dégradée. La croissance a fléchi. Et ce repli a provoqué une baisse des rentrées fiscales et une augmentation des dépenses de sécurité sociale. A cela s'est ajouté le fait que les mesures budgétaires prises en mars et en juillet n'ont pas toutes trouvé leur vitesse de croisière.
Un second rapport qui devrait être disponible mercredi doit également chiffrer précisément l'effort qu'il faudra réaliser en 2013. Le gouvernement devra en effet encore réduire le déficit l'an prochain afin d'arriver à l'équilibre en 2015.

Avec Belga

La situation financière de l'État est moins favorable que ce que le gouvernement espérait. Cet été encore, le fédéral estimait que son budget tenait la route, mais depuis la situation économique s'est dégradée. La croissance a fléchi. Et ce repli a provoqué une baisse des rentrées fiscales et une augmentation des dépenses de sécurité sociale. A cela s'est ajouté le fait que les mesures budgétaires prises en mars et en juillet n'ont pas toutes trouvé leur vitesse de croisière. Un second rapport qui devrait être disponible mercredi doit également chiffrer précisément l'effort qu'il faudra réaliser en 2013. Le gouvernement devra en effet encore réduire le déficit l'an prochain afin d'arriver à l'équilibre en 2015. Avec Belga