Si nulle part il n'y a d'uniformité, les écarts de revenus sont plus criants dans certaines régions du pays. C'est à Beauvechain (Brabant wallon) qu'ils sont les plus élevés. D'un quartier à l'autre, ils varient ainsi de 25.000 à 75.000 euros par déclaration. Un grand écart est aussi constaté dans le sud du pays, à savoir Arlon, Aubange, Léglise, Vaux-sur-Sûre, Attert, Neufchâteau et Messancy, mais aussi à Burg-Reuland et Faimes en province de Liège, Fontaine-L'évêque ou Mons dans le Hainaut.

La situation n'est pas neuve, mais au niveau intra-communal, le fossé des revenus a tendance à s'agrandir. En douze ans, en moyenne belge, l'écart s'est ainsi creusé de plus de 50%. Il est plus profond encore à Bruxelles où il progresse de 61%.

"D'autres analyses de ces chiffres montrent que l'évolution est assez faible dans le temps. Autrement dit, les différences de revenus n'augmentent pas forcément mais ont tendance à se spatialiser: la séparation entre riches et pauvres est en train de se marquer beaucoup plus géographiquement", explique l'économiste Philippe Ledent (ING).