La Banque centrale américaine (la Fed) aimerait hausser ses taux d'intérêt, mais selon ses propres dires, elle ne peut pas encore le faire à cause des récentes turbulences en Chine et sur les marchés émergents. Il est frappant que la Fred évoque l'étranger pour justifier sa politique monétaire interne. Ce n'est pas dans ses habitudes. "Le dollar est notre monnaie et votre problème', disait l'ex-ministre des Finances américain John Connally. Mais après une remontée des taux d'intérêt, le dollar deviendrait aussi un problème américain. Le taux de change pondéré du dollar a grimpé de 15% l'an dernier, ce qui pèse sur les exportations et l'inflation aux États-Unis. Et bien que la Fed ne le dise pas clairement, une nouvelle appréciation du dollar n'est pas souhaitable - pas seulement pour les États-Unis, mais surtout pour le reste du monde.
...