En 2020, 424.000 familles bénéficiaient automatiquement de ce tarif, soit environ 8,5% de l'ensemble des ménages belges, selon des données du Service public fédéral Économie. Le tarif n'était alors accessible qu'aux personnes ayant un certain statut. Le gouvernement a toutefois décidé de soutenir les personnes ayant connu des difficultés à la suite de la crise du coronavirus en élargissant, depuis février 2021, le droit à ce tarif social à toute personne ayant un revenu brut inférieur à 1.640 euros par mois. Cela concerne de nombreux retraités et des personnes seules, ce qui a porté à 871.000 le nombre de ménages bénéficiant de cette aide. Ce total est depuis passé à 880.024.

L'ajustement de cette année coûtera donc déjà plus du double de celui de l'année dernière

Cette prolongation a cependant coûté au gouvernement beaucoup plus que prévu. Le dernier rapport trimestriel de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) montre en effet que l'allocation majorée coûtera au total 865 millions d'euros entre son lancement en février 2021 et sa fin provisoire en septembre de cette année. Sur les 11 mois de 2021, elle a représenté un montant de 265 millions d'euros.

Les prix de l'énergie ont tellement augmenté, en partie à cause de la guerre en Ukraine, que l'ajustement de cette année coûtera donc déjà plus du double de celui de l'année dernière. De janvier à septembre, la facture s'élèvera en effet à pas moins de 600 millions d'euros.

En 2020, 424.000 familles bénéficiaient automatiquement de ce tarif, soit environ 8,5% de l'ensemble des ménages belges, selon des données du Service public fédéral Économie. Le tarif n'était alors accessible qu'aux personnes ayant un certain statut. Le gouvernement a toutefois décidé de soutenir les personnes ayant connu des difficultés à la suite de la crise du coronavirus en élargissant, depuis février 2021, le droit à ce tarif social à toute personne ayant un revenu brut inférieur à 1.640 euros par mois. Cela concerne de nombreux retraités et des personnes seules, ce qui a porté à 871.000 le nombre de ménages bénéficiant de cette aide. Ce total est depuis passé à 880.024. Cette prolongation a cependant coûté au gouvernement beaucoup plus que prévu. Le dernier rapport trimestriel de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) montre en effet que l'allocation majorée coûtera au total 865 millions d'euros entre son lancement en février 2021 et sa fin provisoire en septembre de cette année. Sur les 11 mois de 2021, elle a représenté un montant de 265 millions d'euros. Les prix de l'énergie ont tellement augmenté, en partie à cause de la guerre en Ukraine, que l'ajustement de cette année coûtera donc déjà plus du double de celui de l'année dernière. De janvier à septembre, la facture s'élèvera en effet à pas moins de 600 millions d'euros.