Ce nouveau plan d'aide prévoit notamment un chèque de 600 dollars pour les Américains les plus en difficultés, précise DPA. Ces chèques seront envoyés dès la semaine prochaine. Par ailleurs, 275 milliards de dollars seront destinés aux prêts-subventions d'urgence aux petites entreprises. Le plan devrait aussi inclure des aides de quelque 16 milliards de dollars pour sauver des dizaines de milliers d'emplois dans les compagnies aériennes et leurs sous-traitants.

"C'est un programme d'urgence et de survie", a estimé lundi avant le vote le chef de la minorité démocrate du Sénat Chuck Schumer. L'aide est incomplète et l'administration Biden devra "combler les trous" en janvier, a-t-il ajouté. Pour autant, "nous ne devrions pas sous estimer l'importance de ce paquet" de mesures, a-t-il relevé, "le deuxième plus important de l'histoire" des Etats-Unis.

"Les Américains peuvent être assurés qu'une aide supplémentaire arrive immédiatement", a tweeté après l'accord le chef républicain du Sénat, Mitch McConnell.

Les aides directes ont pour objectif de soutenir la consommation des ménages et donc la croissance. Pour les foyers les plus en difficulté, elles permettent de payer les loyers.

"C'est un premier pas, et nous devrons faire plus", a réagi lundi Nancy Pelosi, la responsable démocrate de la Chambre des représentants, relevant notamment la nécessité de plus d'aide pour acheter des vaccins.

L'approbation du plan par la Chambre des représentants puis par le Sénat ouvre la voie à la ratification de ce plan de soutien par le président Donald Trump.

La première économie du monde est tombée dans une profonde récession au printemps, la pire depuis celle des années 30, en raison de l'arrêt de l'activité pour endiguer le nouveau coronavirus qui a provoqué un chômage massif. La pandémie est repartie de plus belle à l'automne, mettant un coup d'arrêt aux créations d'emplois et à l'activité de l'été.

Ce nouveau plan d'aide prévoit notamment un chèque de 600 dollars pour les Américains les plus en difficultés, précise DPA. Ces chèques seront envoyés dès la semaine prochaine. Par ailleurs, 275 milliards de dollars seront destinés aux prêts-subventions d'urgence aux petites entreprises. Le plan devrait aussi inclure des aides de quelque 16 milliards de dollars pour sauver des dizaines de milliers d'emplois dans les compagnies aériennes et leurs sous-traitants. "C'est un programme d'urgence et de survie", a estimé lundi avant le vote le chef de la minorité démocrate du Sénat Chuck Schumer. L'aide est incomplète et l'administration Biden devra "combler les trous" en janvier, a-t-il ajouté. Pour autant, "nous ne devrions pas sous estimer l'importance de ce paquet" de mesures, a-t-il relevé, "le deuxième plus important de l'histoire" des Etats-Unis. "Les Américains peuvent être assurés qu'une aide supplémentaire arrive immédiatement", a tweeté après l'accord le chef républicain du Sénat, Mitch McConnell. Les aides directes ont pour objectif de soutenir la consommation des ménages et donc la croissance. Pour les foyers les plus en difficulté, elles permettent de payer les loyers. "C'est un premier pas, et nous devrons faire plus", a réagi lundi Nancy Pelosi, la responsable démocrate de la Chambre des représentants, relevant notamment la nécessité de plus d'aide pour acheter des vaccins. L'approbation du plan par la Chambre des représentants puis par le Sénat ouvre la voie à la ratification de ce plan de soutien par le président Donald Trump. La première économie du monde est tombée dans une profonde récession au printemps, la pire depuis celle des années 30, en raison de l'arrêt de l'activité pour endiguer le nouveau coronavirus qui a provoqué un chômage massif. La pandémie est repartie de plus belle à l'automne, mettant un coup d'arrêt aux créations d'emplois et à l'activité de l'été.