La Wallonie comptait fin juin 207.159 demandeurs d'emploi inoccupés, ce qui représente une hausse de 7,8% ou 15.062 personnes sur un an, a annoncé jeudi le Forem. Par rapport au mois passé, leur nombre est en faible augmentation (+0,2% ou 388 personnes de plus).

"L'augmentation limitée ce mois-ci est appréciable au vu de la crise du Covid-19 qui affecte actuellement le marché de l'emploi", souligne le Forem. L'accroissement de la demande d'emploi à un an d'écart concerne toutes les classes d'âge mais elle est la plus prononcée parmi les plus jeunes de moins de 25 ans (+16,8%). La hausse est moins marquée à mesure que l'âge croît: +4,6% pour les personnes âgées de 40 à moins de 50 ans et +3,6% parmi celles de 50 ans et plus. En juin 2020, le Forem a diffusé 25.560 offres d'emploi, ce qui représente une diminution de 22% par rapport au mois de juin 2019.

"Les secteurs d'activités qui accusent les reculs les plus importants (en pourcentage) sont l'immobilier, la location et les services aux entreprises (-51%), les industries agricoles et alimentaires (-50%), les services collectifs, sociaux et personnels (-48%), la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau (-45%), l'industrie chimique (-44%), et la métallurgie (-43%)", observe encore le service régional de l'emploi.

Forte hausse en Flandre

Le chômage a fortement augmenté (+11,8%) en Flandre en juin sur base annuelle, ont annoncé jeudi la ministre flamande de l'Emploi Hilde Crevits et le VDAB. La crise du coronavirus est passée par là.

La Flandre comptait ainsi 195.680 demandeurs d'emploi en juin. Par rapport aux plus de 198.000 chômeurs comptabilisés en mai, on note toutefois une légère baisse. Le taux de chômage au nord de pays s'établit à 6,34% de la population active, contre 6,43% en mai. La hausse du nombre de demandeurs d'emploi sur base annuelle est la plus importante au sein de la tranche d'âge 25-40 ans: +16,1%.

La Wallonie comptait fin juin 207.159 demandeurs d'emploi inoccupés, ce qui représente une hausse de 7,8% ou 15.062 personnes sur un an, a annoncé jeudi le Forem. Par rapport au mois passé, leur nombre est en faible augmentation (+0,2% ou 388 personnes de plus). "L'augmentation limitée ce mois-ci est appréciable au vu de la crise du Covid-19 qui affecte actuellement le marché de l'emploi", souligne le Forem. L'accroissement de la demande d'emploi à un an d'écart concerne toutes les classes d'âge mais elle est la plus prononcée parmi les plus jeunes de moins de 25 ans (+16,8%). La hausse est moins marquée à mesure que l'âge croît: +4,6% pour les personnes âgées de 40 à moins de 50 ans et +3,6% parmi celles de 50 ans et plus. En juin 2020, le Forem a diffusé 25.560 offres d'emploi, ce qui représente une diminution de 22% par rapport au mois de juin 2019. "Les secteurs d'activités qui accusent les reculs les plus importants (en pourcentage) sont l'immobilier, la location et les services aux entreprises (-51%), les industries agricoles et alimentaires (-50%), les services collectifs, sociaux et personnels (-48%), la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau (-45%), l'industrie chimique (-44%), et la métallurgie (-43%)", observe encore le service régional de l'emploi. Le chômage a fortement augmenté (+11,8%) en Flandre en juin sur base annuelle, ont annoncé jeudi la ministre flamande de l'Emploi Hilde Crevits et le VDAB. La crise du coronavirus est passée par là. La Flandre comptait ainsi 195.680 demandeurs d'emploi en juin. Par rapport aux plus de 198.000 chômeurs comptabilisés en mai, on note toutefois une légère baisse. Le taux de chômage au nord de pays s'établit à 6,34% de la population active, contre 6,43% en mai. La hausse du nombre de demandeurs d'emploi sur base annuelle est la plus importante au sein de la tranche d'âge 25-40 ans: +16,1%.