"Pour la Wallonie, les 3.500 euros ont de toute façon été déboursés. Venir aujourd'hui réclamer ce montant aux petits indépendants, c'est vraiment mesquin", a expliqué le chef de groupe des humanistes au parlement régional, François Desquesnes.

"La Région doit assumer son erreur. D'autant que c'est une pacotille dans son budget alors que pour les indépendants concernés, ça peut être important", a-t-il ajouté.

"Une erreur ne fait pas compte", lui a rétorqué le chef de groupe du MR au parlement wallon, Jean-Paul Wahl. "Il y a effectivement une erreur matérielle mais votre demande ne repose sur aucun fondement budgétaire. C'est purement populiste", a-t-il estimé.

La requête des humanistes visant à modifier l'ordre du jour de la plénière du jour a finalement été rejetée. La proposition de décret pourrait toutefois être prise en considération lors de la prochaine séance plénière, dans 15 jours, puis suivre le parcours décrétal traditionnel, avec un examen en commisison avant un retour en plénière.

"Pour la Wallonie, les 3.500 euros ont de toute façon été déboursés. Venir aujourd'hui réclamer ce montant aux petits indépendants, c'est vraiment mesquin", a expliqué le chef de groupe des humanistes au parlement régional, François Desquesnes. "La Région doit assumer son erreur. D'autant que c'est une pacotille dans son budget alors que pour les indépendants concernés, ça peut être important", a-t-il ajouté. "Une erreur ne fait pas compte", lui a rétorqué le chef de groupe du MR au parlement wallon, Jean-Paul Wahl. "Il y a effectivement une erreur matérielle mais votre demande ne repose sur aucun fondement budgétaire. C'est purement populiste", a-t-il estimé. La requête des humanistes visant à modifier l'ordre du jour de la plénière du jour a finalement été rejetée. La proposition de décret pourrait toutefois être prise en considération lors de la prochaine séance plénière, dans 15 jours, puis suivre le parcours décrétal traditionnel, avec un examen en commisison avant un retour en plénière.