Cette mise aux enchères prévue pour juin 2022 contribuera à définir le paysage des télécoms mobiles en Belgique pour les 20 prochaines années. Elle inclut également du spectre réservé pour un éventuel nouvel opérateur mobile souhaitant faire son entrée sur le marché.

L'objectif de la mise aux enchères est d'attribuer des droits d'utilisation du spectre pour les fréquences situées dans les bandes 700 MHz, 900 MHz, 1400 MHz, 1800 MHz, 2100 MHz et 3600 MHz. Grâce aux fréquences attribuées, le titulaire d'une autorisation pourra déployer un réseau national et fournir des services de communications électroniques mobiles aux utilisateurs finaux.

Les candidats ont jusqu'au 16 février 2022 pour soumettre leur candidature effective à l'IBPT.

Actuellement, les bandes de fréquences 900 MHz, 1800 MHz et 2100 MHz sont principalement utilisées pour des applications 2G, 3G et 4G. Les bandes 700 MHz, 1400 MHz et 3600 MHz sont de nouvelles bandes de fréquences qui pourront être utilisées pour la première fois pour la technologie 5G.

Le 24 novembre dernier, le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux ont approuvé les arrêtés royaux dans le cadre d'un Comité de concertation, permettant à l'IBPT, après leur publication au Moniteur belge le 23 décembre 2021, de lancer les préparatifs devant mener à la mise aux enchères du spectre radioélectrique.

Cette mise aux enchères prévue pour juin 2022 contribuera à définir le paysage des télécoms mobiles en Belgique pour les 20 prochaines années. Elle inclut également du spectre réservé pour un éventuel nouvel opérateur mobile souhaitant faire son entrée sur le marché.L'objectif de la mise aux enchères est d'attribuer des droits d'utilisation du spectre pour les fréquences situées dans les bandes 700 MHz, 900 MHz, 1400 MHz, 1800 MHz, 2100 MHz et 3600 MHz. Grâce aux fréquences attribuées, le titulaire d'une autorisation pourra déployer un réseau national et fournir des services de communications électroniques mobiles aux utilisateurs finaux. Les candidats ont jusqu'au 16 février 2022 pour soumettre leur candidature effective à l'IBPT. Actuellement, les bandes de fréquences 900 MHz, 1800 MHz et 2100 MHz sont principalement utilisées pour des applications 2G, 3G et 4G. Les bandes 700 MHz, 1400 MHz et 3600 MHz sont de nouvelles bandes de fréquences qui pourront être utilisées pour la première fois pour la technologie 5G. Le 24 novembre dernier, le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux ont approuvé les arrêtés royaux dans le cadre d'un Comité de concertation, permettant à l'IBPT, après leur publication au Moniteur belge le 23 décembre 2021, de lancer les préparatifs devant mener à la mise aux enchères du spectre radioélectrique.